Rad2Citizen

Radicalisation, radicalités et citoyenneté : le projet Rad2Citizen vise à prévenir la radicalisation, les différentes formes de radicalités et la violence leur étant associée sur le territoire de Toulouse Métropole, principalement auprès d’un public jeune, ainsi qu’à favoriser l’accès aux droits et à la citoyenneté.

Le contexte

De nombreuses villes européennes sont confrontées à des formes de violence qui peuvent être associées à différents types de radicalités. Le projet Rad2Citizen vise à les prévenir en instituant un partenariat mené par Toulouse Métropole, avec la ville de Malaga et CIFAL Malaga (Espagne), l’Université de sciences sociales appliquées de Salzburg (Autriche) et l’Institut KEMEA (Grèce).

Les passages à l’acte violent sont de plus en plus visibles, ils suscitent l’incompréhension, alimentent le sentiment d’insécurité des citoyens, et participent à la perte de confiance dans les autorités ainsi que dans les acteurs des politiques publiques. A l’échelle européenne et métropolitaine, la prévention de ces violences représente un défi.

Les enjeux

  • Appréhender les radicalités violentes à l’échelle de Toulouse Métropole.
  • Tenir compte de la coexistence des différentes radicalités sur les territoires concernés.
  • Co-produire des actions partagées et évaluables pour favoriser la cohésion sociale et l’accès aux droits des citoyens sur le territoire.

Les objectifs

D’une durée de deux ans, le projet a vocation à :

  • coordonner les acteurs à la fois localement et au niveau européen
  • compiler et analyser des données
  • construire une culture commune
  • développer des synergies entre les actions afin d’harmoniser la réponse publique

A terme, l’ambition de Rad2Citizen est de permettre aux collectivités de se doter de processus de coordination stratégique et d’analyse, ainsi que d’outils pratiques d’intervention sociale pour mettre en œuvre des politiques publiques participatives, concertées et efficientes.

Ces éléments seront ensuite transférables aux autres collectivités européennes qui seront invitées à s’imprégner de la méthodologie d’analyse et des formations développées.

Les résultats du projet

  • Un rapport d'analyse présentant la méthodologie finale et les résultats de l'analyse territoriale à l'échelle locale et métropolitaine 
  • Synthèse des politiques publiques incluant les perspectives européennes, l'évolution nationale du contre-terrorisme vers la prévention de la radicalisation, et une identification locale des actions de prévention et des acteurs pertinents
  • Synthèse du séminaire sur les sensibilités professionnelles aux politiques et phénomènes de "radicalisation", comprenant un bilan par type de structure et des considérations synthétiques sur les représentations et pratiques communes en matière de radicalisation et d'extrémisme.
  • Manuel comprenant des indicateurs contextuels de radicalisation et de polarisation destiné aux praticiens de première ligne, essentiellement du secteur socio-éducatif, mais pouvant être adapté par les autorités locales
  • Programme de formation pour les élus proposant une réflexion sur les notions et leurs applications dans les politiques publiques et les pratiques de prévention 
  • Rapport sur le diagnostic des situations -  problèmes de radicalités rencontrées et l’analyse des pratiques professionnelles face à  ces situations. 

PDF à télécharger 

  • 1 Boîte à outils sur les identités : adaptation des deux outils en prévention primaire sur les identités : identités multiples et 5 piliers de l’identité de l’Université de Sciences Sociales Appliquées de Salzbourg. 
  • Boîte à outils sur les réseaux sociaux numériques : série d’ateliers sur la manière dont les jeunes se servent des réseaux sociaux numériques au quotidien regroupant des jeunes et des professionnels.
  • Film Regards croisés sur les violences radicales à Toulouse Métropole

L’objectif du film est de discuter des thématiques comme les différentes formes de radicalités et la violence leur étant associée. Il s’agit d’un  un outil de sensibilisation, de discussion, mais aussi de passage à l’action. Un feuillet d’accompagnement à un ciné-débat lié au film est disponible pour le télécharger. 

Voir le film sur Youtube

  • Boite à outils ARMOUR : Cette boîte à outils consiste en une formation de trois jours (Formation de Formateurs) qui s'adresse aux enseignants, travailleurs sociaux, psychologues, parents et aux forces de l’ordre sur la radicalisation et ses facteurs de causalité.

Accéder à la boite à outils ARMOUR

  • Formation internationale de formateurs : Il s’agit d’une série d’outils et de vidéos sur la radicalisation, les radicalités violentes et la citoyenneté à destination des professionnels de première ligne.

Pour y avoir accès, merci d’envoyer un mail à rad2citizen

  • Base de données sur les pratiques européennes et internationales en matière de prévention de la radicalisation

Accéder à la base de données en ligne

  • Plan d'action et de formation pour coordonner la gestion des flux migratoires et des conflits identitaires associés. Le document est rédigé en anglais 
  • Plan de formation sur la gestion des flux migratoires et des conflits identitaires associés et l’évaluation de la mise en place des formations.  Les documents sont rédigés  en anglais. 

 

Le calendrier

Durée du projet : du 1er janvier 2020 au 30 septembre 2022.

Le financement

Ce projet est cofinancé par le Fonds pour la Sécurité Intérieure. Il dispose d’un budget de 999 814,92 € dont 899 833,43 € de subvention de l’Union Européenne.

Les partenaires

Toulouse Métropole, coordinateur, est un établissement public de coopération intercommunale (EPCI). Il regroupe 37 communes qui s'associent au sein d'un espace de solidarité pour élaborer et conduire ensemble un projet commun d'aménagement du territoire. Toulouse Métropole a de nombreuses missions, parmi lesquelles la solidarité qui comprend la prévention de la délinquance, la prévention jeunesse et l’accès aux droits

KEMEA : Kentro Meleton Asfaleilas
Le Centre d'Etudes de Sécurité (KEMEA) est une entité scientifique, de conseil et de recherche qui vise à mener des recherches théoriques et appliquées et à fournir des services en matière de sécurité aux niveaux national et international. Le KEMEA est basé à Athènes et son cadre institutionnel le définit comme étant le ″think-tank″ du Ministère de l'Intérieur de la République hellénique sur les sujets que sont la sécurité intérieure et la politique de lutte contre la criminalité. Il a été créé par la loi 3387/2005 et est supervisé par le ministre suppléant de la protection des citoyens. L'un des principaux objectifs du KEMEA est de rassembler tous les services répressifs nationaux et les acteurs de la sécurité ainsi que de la protection civile des différents niveaux de gouvernemené.  

Ayuntamiento de  Malaga
La Mairie de Malaga  est l'organisme public chargé du gouvernement et de l'administration municipaux. L'assemblée plénière du conseil municipal est formée de 31 conseillers municipaux élus, dirigés par le maire. Le Département de la participation citoyenne, de la migration, de l'action extérieure, du développement, de la coopération, de la transparence et de la bonne gouvernance joue un rôle clé parmi les sept domaines de gouvernement du conseil municipal. Il est membre du « Réseau Villes fortes » (SCN) et du Forum Européen pour la Sécurité Urbaine

Fachhochschule Salzburg
L'Université des Sciences Appliquées de Salzbourg a été fondée en 1995. Elle compte environ 500 professeurs et chercheurs et plus de 2000 étudiants. Le Groupe de Recherche sur l'Innovation Sociale du Département du Travail Social réunit des spécialistes des sciences sociales, des politologues, des travailleurs sociaux, des pédagogues, etc. Il a réalisé un grand nombre de projets de recherche, du niveau local aux niveaux régional, national et européen. Ses principaux domaines de recherche sont l'inclusion sociale et politique, la démocratie, la capacitation, l'éducation à la citoyenneté, la participation, la cohésion sociale, la santé publique et la recherche prospective.

CIFAL Malaga
L'association CIFAL Málaga a été créée en mars 2019, en tant qu'organisme non gouvernementale à but non lucratif. Elle soutient les activités de l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR). CIFAL Málaga vise à offrir des possibilités de formation et d'échange de bonnes pratiques, d'outils et de stratégies entre les autorités locales et régionales, les organisations internationales, le secteur privé et la société civile ; et à soutenir les acteurs locaux, en améliorant leurs processus de prise de décision par l’intermédiaire du renforcement de leur leadership  dans la mise en œuvre de solutions innovantes au niveau local, afin que tout cela ait un impact sur la réalisation des objectifs de développement durable de l'Agenda 2030.


Ce projet a été financé par le Fonds pour la Sécurité Intérieure - Police de l'Union Européenne dans le cadre de la convention de subvention n° 871092.

Conférence finale du projet Rad2Citizen organisée le 15 septembre 2022

Le projet européen Rad2Citizen est arrivé à sa fin le 30 septembre dernier. A cette occasion, 4 ateliers de prise en main des outils produits ont été organisés la matinée du 15 septembre et l’après-midi a été consacré à la présentation des résultats et aux prespectives. Kevin McDonald de l’Université de Middlesex à Londres est intervenu autour de l’importance de renforcer et renouveler la démocratie pour répondre aux transformations contemporaines de l'extrémisme. Nos partenaires européens et les acteurs institutionnels et associatifs ont participé à cette journée. 

Journées d'études les 30 juin et 1er juillet 2022

Praticiens et chercheurs ont été invités à interroger leurs sensibilités et leurs subjectivités autour de la question du radical.
Co-organisée par Toulouse Métropole dans le cadre du projet européen Rad2Citizen, le CRESAM-Occitanie et l’ISERL, ces journées ont rassemblé une vingtaine d’intervenants et un public d’une cinquantaine de personnes. Issus d’environnements professionnels et institutionnels divers (éducation nationale, PJJ, ministère de l’intérieur, santé mentale…), les chercheurs et acteurs de terrain invités ont présenté une grande diversité d’approches et de pratiques professionnelles qu’ils ont mis en regard au cours des temps d’échange. Qu’est-ce que l’on désigne comme radical ? Depuis quelles pratiques ? Pour en faire quoi ? La richesse des travaux menés pour cette journée nous incite à poursuivre ces réflexions pour nous-mêmes et collectivement.

Conférence 2 juin 2022

A Bruxelles, organisée par Toulouse Métropole avec Occitanie Europe.
Thème : Quels sont les enjeux de la cohésion sociale ? Différents acteurs européens ont partagé leur point de vue sur les radicalités violentes. Ce fut  l’occasion de visiter 2 services de prévention de la ville de Bruxelles et de la ville d’Ixelles. 

Conférence 28 janvier 2022

Thème : processus de radicalités, de radicalisation et enjeu des dynamiques autour de l’accès aux droits.
Animée par l’Institut de Formation, Recherche, Animation, Sanitaire et Social (IFRASS), Farhad Khosrokavar et Jérôme Ferret. 
A la question « les radicalités : de quoi s’agit-il ? », les réponses des professionnels du social et de l’éducatif à Toulouse Métropole ont été variées et ont dépassé le seul cadre idéologique religieux pour souligner l’existence de mouvements qui peuvent aussi être politiques, entre autre, et mobiliser des dynamiques de radicalisations.

Participation Conférence EFUS - Nice 2021 du 20 au 22 Octobre 2021 

Le projet européen Rad2Citizen a participé à la Conférence Internationale « Sécurité, Démocratie et Villes » organisée par le Forum Européen pour la Sécurité Urbaine les 20, 21 et 22 octobre à Nice. 
Un stand présentait le projet Rad2Citizen. La conférence fut l'occasion de rencontrer des professionnels, des élus locaux, des représentants institutionnels et associatifs venus d’Europe qui travaillent dans le domaine. 
Nos partenaires européens ont aussi pu se joindre à nous pour cette occasion. 

Journées d’échanges et de visites les 5 et 6 juillet 2021

Objectif : réunir les partenaires européens du projet, la Commission Européenne et des acteurs institutionnels et associatifs (locaux, nationaux et européens) associés ou intéressés par le projet.
Des visites de terrain ont été suivies d'une conférence et des tables rondes.
Thèmes : Les stratégies de prévention des radicalités violentes et l’accompagnement des situations de radicalités violentes en présence des intervenants extérieurs français et européens.