Retour

Astérion, un Minotaure à Toulouse

Le Gardien du Temple

Il était au cœur du récit du 1er volet de l'opéra urbain Le Gardien du Temple en 2018, et le sera à nouveau pour le 2e opus en octobre 2024 : portrait du désormais iconique Minotaure toulousain.

Le héros d'un opéra urbain

Le "Gardien du Temple", c'est lui ! Astérion veille à ce titre sur Toulouse. Il occupait un rôle clé dans le récit du 1er opus de l'opéra urbain du même nom, en novembre 2018.

Né des eaux de la Garonne, il reparaît en 2018 accomplissant la prophétie inscrite sur une pierre d’un antique capitole retrouvé lors de fouilles archéologiques dans le quartier Esquirol :

"Toulouse marquée par l’or, le feu, le sang et l’eau verra son temple disparaître. Son gardien enfoui sous restera. Quand le jour se lèvera sur le temple enfin découvert, cinquante équinoxes lui seront nécessaires pour revenir à la vie. Protecteur de la Cité, il renaîtra par les eaux du fleuve à la faveur de la nouvelle lune bleue.

"Errant à la recherche du temple perdu au cœur du labyrinthe, seule Ariane métamorphosée le guidera vers sa nouvelle demeure."

C’est ainsi qu’avait débuté le récit du 1er volet de l'opéra urbain. Durant 4 jours, le Minotaure avait alors arpenté les rues de la Ville rose à la recherche de son temple, en étant guidé par sa demi-sœur Ariane, la Grande Araignée. Un périple qui s'était soldé par un succès.

Astérion sera de retour dans le centre-ville de Toulouse à l'occasion de l'opus II du Gardien du Temple, du vendredi 25 au dimanche 27 octobre 2024. Il sera au centre d'une nouvelle épopée durant 3 jours de spectacle monumental, accompagné par d'autres Machines.

Une Machine Toulousaine

Le saviez-vous ? Astérion est dédié à la ville de Toulouse ! Alliant la puissance de l'animal à la sensibilité de l'Homme, le Minotaure se pose ici comme le protecteur de la ville, son gardien. Il symbolise l’attachement de Toulouse à son histoire et son ouverture sur le monde artistique et technologique.

Il s’appuie sur certains éléments symboliques de l’histoire toulousaine, et fait appel à des valeurs et à un imaginaire commun propre à la Ville rose. Par exemple :

  • L’enchevêtrement des rues du vieux Toulouse peut rappeler le labyrinthe de Dédale
  • La symbolique du Taureau est très présente dans la ville, notamment avec l'histoire du martyre de saint Saturnin / saint Sernin, qui a donné naissance aux appellations de la rue du Taur, de la basilique Saint-Sernin, ou encore de Matabiau (de l'occitan "mata buòu", en français "tuer le bœuf", là où le taureau qui a traîné le saint aurait été tué)

L’imaginaire toulousain est également marqué par certaines légendes, comme "l’Or de Toulouse" : un trésor maudit, dérobé puis perdu, qui est aussi directement relié aux mythes. Il proviendrait du pillage du temple d’Apollon à Delphes, siège de la Pythie et des fameux Oracles dont toute la mythologie grecque est ponctuée.


Aujourd'hui pensionnaire de la Halle de la Machine, scène ouverte pour machines de rue située dans le quartier Montaudran, Astérion continue de faire rêver petits et grands enfants, et embarque régulièrement les visiteurs dans le temple fixé sur son dos le temps d'une escapade sur la Piste des Géants.

Identité et caractéristiques physiques

Qui est-il ?

Fils de Pasiphaé, Astérion vit dans un labyrinthe qui s'étend sous la mer et les océans, et voyage à travers le monde en empruntant les galeries qui relient les continents.

Il est également le demi-frère d'Ariane, la Grande Araignée, qui est la gardienne du labyrinthe. Protectrice, celle-ci part à la recherche du Minotaure quand il s'enfuit de sa demeure et se perd dans le dédale des rues de Toulouse, lors du 1er opus de l'opéra urbain Le Gardien du Temple.

À quoi ressemble-t-il ?

Crédit image : François Delarozière

Apparence générale : torse et bras humains, tête et reste du corps de taureau. Il lui arrive de déployer de larges ailes d'oiseau, ou de porter un temple sur son dos.

Taille : jusqu'à 14 mètres de haut, 13 mètres de long, 4 mètres de large 

Poids : 47 tonnes

Matières : bois, métal, crin de cheval, feuilles d’or

Énergie : hybride électrique & thermique

Vitesse : jusqu'à 7 km/h

Que peut-il faire ?

Astérion marche, trotte, galope et se cabre.

Il respire.

Sa tête et son torse tournent de gauche à droite et de haut en bas.

Ses paupières s’ouvrent et se ferment, sa langue sort de sa bouche, ses oreilles bougent indépendamment l’une de l’autre.

Il rumine et souffle bruyamment.

Date de mise à jour :