Avant, pendant, après un événement: les bons gestes

Sécurité civile

En situation de crise, connaître et maîtriser les bons comportements est essentiel pour se protéger et protéger les autres.

Etre alerté le plus tôt possible pour mieux anticiper

Le système d'alerte en masse

C'est un service de la mairie de Toulouse qui permet, après inscription, d'être alerté par message téléphonique, SMS ou e-mail, quand un événement grave survient ou est en prévision.

Cette alerte vous permettra de mieux anticiper l'événement et de suivre les consignes établies en situation de crise.

Ce service est entièrement gratuit. Il ne concerne que la commune de Toulouse. 
La confidentialité de vos données est garantie.
L'inscription est valable 2 ans et devra être renouvelée au-delà de cette période.

L'inscription se fait en ligne (bouton ci-dessous) ou en se rendant dans une mairie de quartier ou à l'accueil du Capitole.

Si vous-même, ou un des membres de votre famille, êtes âgé(e) ou en situation de handicap, il existe un dispositif particulier pour pouvoir être alerté.

Les personnes plus fragiles peuvent s’inscrire, ou être inscrites par un membre de leur famille, au registre communal du plan d’alerte et d’urgence en cas de risques exceptionnels:

  • en appelant le 0800 042 444 (numéro gratuit) afin de bénéficier d’une prise en charge personnalisée en cas d’alerte : canicule, grands froids, risques majeurs.
  • en envoyant la 
  • Par courrier en mentionnant vos coordonnées (adresse, téléphone, mail) et la façon dont vous souhaitez être recontacté(e) à l'adresse:
    Point Info Seniors - Inscription au registre communal
    6, rue de Lieutenant Colonel Pélissier
    31000 Toulouse

Plan d'alerte et d'urgence - version LSF

Savoir réagir en situation d'urgence

Les consignes à respecter en cas de survenue d'un danger ou d'une alerte
  • Mettez-vous à l'abri en évacuant, en vous confinant ou en vous réfugiant dans les étages tout en suivant les consignes des autorités en fonction du type d’événement. Si vous devez rester dans un abri, constituez si possible une réserve d’eau en remplissant la baignoire et sortez des serviettes de la salle de bains.
  • Récupérez votre kit d’urgence.
  • Écoutez la radio pour connaître la nature du danger, son évolution et les consignes à suivre.
  • Coupez les arrivées de gaz et d’électricité pour éviter le risque d’explosion ou de court-circuit. (le gaz de ville n’est à couper que sur ordre des autorités)
  • Ne fumez pas, éteignez toute flamme.
  • Ne téléphonez pas, sauf urgence vitale : les lignes téléphoniques doivent rester libres pour les secours.
  • Ne prenez pas l’ascenseur afin de ne pas rester bloqué à l’intérieur en cas de coupure électrique.
  • N'allez pas chercher vos enfants à l’école pour ne pas encombrer les voies de circulation, vous exposer et exposer vos enfants inutilement au danger. Le personnel de l'établissement s’occupe d’eux. Il s’est préparé aux situations graves en réalisant le Plan particulier de mise en sûreté de l’établissement et en s'y exerçant.

En dernière minute, si une consigne d'évacuation est donnée, pensez à prendre avec vous (en plus du kit d’urgence):

  • Un téléphone portable et un chargeur
  • Des médicaments spécifiques (diabète, allergies, asthme…)
  • Les papiers d’identité de la famille
  • Chéquier(s) et carte(s) bancaire(s), espèces
Rester informé pendant l’événement

Les radios suivantes* diffuseront des informations sur la nature du danger, son évolution et les consignes à suivre :

Toutes les fréquences radio à Toulouse

* Pensez à vous munir d'une radio à piles, de piles de rechange ou d'une dynamo.

En ligne: ce site donnera des informations sur sa page d'accueil, ainsi que les deux comptes Twitter de la mairie de Toulouse : @Toulouse et @ToulouseAlertes.


En cas d'attaque terroriste

Le Gouvernement a lancé une campagne de sensibilisation pour mieux préparer et protéger les citoyens face à la menace terroriste.

Les consignes à suivre en cas d'attaque terroriste sont résumées dans l'affiche en téléchargement ci-dessous.

Après un événement

Questions - Réponses
Quand pouvez-vous réintégrer votre logement ?
  • Rentrez uniquement après l’approbation des autorités et en fonction des dernières consignes.
  • Une odeur de gaz ? Éloignez-vous et appelez les services de secours ou le service d’urgence gaz.
Que faire si votre lieu d’habitation a été endommagé ?

En cas de fortes dégradations, faites votre déclaration de sinistre auprès de votre assureur et attendez le passage ou l’autorisation de l’expert avant de commencer le nettoyage.

Que pouvez-vous faire en attendant le passage de l’expert ?

Si votre habitation ne présente aucun risque (à vérifier avec les services compétents), vous pouvez :

  • Aérer votre logement et remettre en état le chauffage si l’installation est sèche
  • Commencer à recenser vos pertes et faire part de vos besoins à la mairie
  • Prendre des photos de l’intérieur et de l’extérieur de l’habitation
  • Faire éventuellement des marques des hauteurs d’eau
  • Vérifier l’état des aliments (attention à la rupture de la chaîne du froid pour les produits congelés).
  • Ne jetez rien (faites une liste des meubles et appareils endommagés).
L’expert est passé, par quoi commencer ?
  • Nettoyez votre habitation
  • En fonction de l’événement, pensez à prendre des précautions (gants…), à désinfecter à l’eau de javel et à chauffer pour sécher votre habitation en cas d’inondation
  • Jetez tout ce qui a été détruit.
Quelques consignes
  • Ne touchez pas aux animaux morts et aux produits chimiques abandonnés. Informez la Mairie qui organisera leur enlèvement
  • Utilisez des gants de travail que vous changerez régulièrement, nettoyez-vous à l’eau claire, utilisez du savon et changez de vêtements

Dans tous les cas, informez-vous auprès de la mairie des dispositifs de soutien aux sinistrés auront pu être mis en place : soutien administratif, hébergement et ravitaillement, soutien psychologique…

Lors d’une catastrophe naturelle, vous ne pouvez être indemnisé(e) par votre assurance que si la commune est retenue en état de catastrophe naturelle par un arrêté interministériel.

Dès la survenue d’un sinistre, vous vous manifestez auprès du maire afin qu’il engage la procédure de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle (demande déposée en Préfecture). Voir la démarche ci-dessous.
Parallèlement, vous déclarez dès que possible l’étendue du sinistre à votre assureur et vous établissez la liste des dégâts subis.

Une fois la publication au Journal Officiel de l’arrêté interministériel, vous disposez de 10 jours pour déclarer votre sinistre pour les dommages matériels directs et de 30 jours pour les pertes d’exploitation.

Le montant et les conditions du règlement par l’assureur découlent des clauses de votre contrat (multirisques habitation ou véhicule).
L’assureur doit verser l’indemnité dans un délai de 3 mois à compter la remise par l’assuré de l’état estimatif des biens endommagés ou des pertes subies.