Groupe Aimer Toulouse

La loi de février 2002 concernant la démocratie de proximité prévoit la publication des expressions politiques dans les supports de la collectivité, en l’occurrence le magazine A Toulouse et reprise sur cette page. Les textes publiés dans ces pages n'engagent que leurs auteurs.

Tribune parue dans le magazine A Toulouse#93 / déc. 2022 - janv. 2023

La Majorité agit pour votre pouvoir d’achat

Depuis plus de 8 ans, notre Majorité œuvre pour améliorer le pouvoir d’achat par la mise en place de dispositifs innovants au niveau de la Métropole qui bénéficient à plus de 70% des Toulousains

  • La création d’un prêt à taux zéro pour les jeunes afin de faciliter leur installation dans un logement à moindre coût. Une aide unique en France.
  • La création d’une mutuelle communale à destination des Toulousains aux revenus modestes et en particulier aux séniors pour leur permettre de bénéficier d’une meilleure couverture de soins à un coût modéré. Une aide unique dans une grande ville française.
  • La création d’aides pour l’achat d’un véhicule plus respectueux de l’environnement et pour la rénovation ou l’isolation des logements afin de faire baisser les factures de gaz et d’électricité.

Tout cela, nous le faisons pour votre pouvoir d’achat, pour l’environnement et sans augmenter les impôts municipaux. Nous la menons en dépit d’une opposition NUPES qui critique tout et s’oppose par calcul politique, en vociférant sans exprimer aucune proposition alternative crédible.

Sobriété énergétique : L’Opposition municipale obligée de reconnaître notre action.
Un plan de sobriété énergétique de 25 mesures concrètes et pragmatiques pour une consommation plus verte et plus économe a été présenté par le Maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, le 13 octobre.
« On ne réduit pas par plaisir la fréquence des métros, trams et téléphérique. On avait une facture d’électricité de 6 millions d’euros par an, elle passe à 30 millions. Si l’Opposition était sérieuse, elle ferait
des propositions »
, c’est ainsi que le Maire a rappelé leurs responsabilités aux élus de l’Opposition municipale NUPES. Ces derniers ont finalement concédé une « avancée positive » reconnaissant le caractère écologique de ce plan en le qualifiant de « vert… pâle ». Un vert pas si pâle s’ils avaient l’honnêteté intellectuelle d’y ajouter l’ensemble de nos projets de mobilité (3° ligne de métro, téléphérique Téléo, bus Linéo, pistes cyclables). Ils avoueraient enfin que notre action est tout simplement « verte » et écologiquement responsable. Toutefois, il est certain que nous nous refuserons toujours d’être à leur image des « verts-rouges », plus proches de l’extrême gauche et de ses méthodes agressives que des vraies préoccupations écologiques.

L’extrême-gauche au sommet de son art : blocage et prise en otage des Français
Soupe de tomate et purée de pommes de terre, voici les nouvelles armes des extrémistes écologistes.
En Angleterre, en Allemagne, aux Pays-Bas etc. ces ayatollahs de l’écologie détériorent des œuvres d’art en guise de protestation. Une prise d’otage culturelle qui n’a aucun sens.
Que dire de ces Black-Blocs éco-terroristes, rejoint par des députés NUPES, qui ont tenté, au moyen d’une violence inacceptable, d’installer une ZAD à Sainte-Soline où une réserve d’eau de substitution doit être construite pour approvisionner les agriculteurs.
Le groupe proche de l’extrême-gauche « Extinction-Rébellion » s’est, quant à lui, attaqué à des voitures de collection du Salon de l’auto de Paris, exposées pour une collecte de fonds au profit des personnes atteintes de déficience mentale.
Ces formes de militantisme radicalisées partagent leur inspiration avec l’extrême-gauche syndicale vieillissante qui s’autorise à prendre les Français en otage en bloquant les raffineries, créant une pénurie et faisant grimper les prix des carburants.
Également, des scientifiques en rébellion proches d’Archipel ont « hacké » le Forum Zéro Carbone, le tout instrumentalisé par l’Opposition.

Et que dire d’Odile MAURIN, une nouvelle fois condamnée pour avoir envahi une piste de l’aéroport de Blagnac. Entre l’activisme politique et la délinquance, il n’y a qu’un pas. Face aux difficultés, nous préférerons toujours l’action pacifique et l’intérêt général, à la destruction et la prise en otage de nos concitoyens.

Bienvenue à Julienne MUKABUCYANA
Élue lors des élections municipales sur la liste Archipel Citoyen en 2020, l’élue municipale Julienne MUKABUCYANA a rejoint notre groupe de la Majorité Aimer Toulouse :
« Mon quotidien est fait d’engagements et d’actions, je ne me retrouvais plus dans une opposition municipale stérile et sans proposition. Je suis heureuse de rejoindre le groupe « Aimer Toulouse », d’y retrouver une dynamique et une capacité d’initiatives. ». Nous  lui souhaitons la bienvenue à nos côtés.

Les élus de la Majorité municipale Aimer Toulouse